La guerre a avalé les couleurs pour mettre du noir à la place

L’émouvant billet de Nicole Ferroni sur l’insupportable tragédie d’Alep :

Pour s’informer sur la situation en Syrie, Nicole suit le fil d’Hadi Alabdallah. Et elle compare ce qu’elle y lit avec le Guide du routard de 2006 : c’est une guerre si proche…

Publié par alaflamoute

Nightswimming.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :